Nouvelles

Dépouillement

et autres nouvelles

J’ai reçu une lettre de la mairie. Je n’en attendais pas. Je n’ai effectué aucune démarche administrative. Elle porte le cachet du service de l’état civil. Qu’est-ce qu’ils me veulent ? Je sais que je dois renouveler mon passeport à la fin de l’année, peut-être qu’on me sollicite pour ça.

« Monsieur Badino Tuzzi (c’est moi !), vous avez été tiré au sort sur les listes électorales pour faire partie des scrutateurs de votre bureau de vote, lors des prochaines élections… »

Ainsi débute la mésaventure du héros de « Dépouillement », texte récompensé par le premier prix au concours de nouvelles organisé par les médiathèques de la Ville de Saintes en 2019.

Suivent d’autres textes à l’humour parfois grinçant.

Extrait du recueil "Dépouillement"

Lignée

“Vous êtes sûr ?” demandai-je incrédule.

“Je vous ai mis en garde lorsque vous m’avez demandé d’effectuer ces recherches, répondit l’historien. On peut découvrir des choses désagréables. Maintenant, vous savez pourquoi votre mère vous a caché qui était votre père.”

J’étais donc né de ce spécialiste du car-jacking qui croupissait en prison, comme son détrousseur de père avait fini au bagne. Toute une lignée de bandits, jusqu’aux coupe-jarrets moyenâgeux retrouvés par l’historien.

Au moins ma mère m’avait-elle préservé de cet héritage. Moi, je ne suis qu’un employé du péage de l’autoroute.

Tous droits réservés, reproduction interdite