Naissance d'une rubrique

En 1989 avec Jean-François Lemoîne, PDG de "Sud Ouest"
[1984-1991] A “Sud Ouest” comme à “Loire Matin”, quand on ne sort pas d’une école de journalisme, on entre par la petite porte. Faire mes preuves m’a pris sept ans à Saint-Jean-d’Angély, puis trois ans à Jonzac. 

Avant d’obtenir la fameuse carte de presse, je me suis accroché à un curieux statut qui, heureusement, n’existe plus à “Sud Ouest” depuis longtemps. J’ai été embauché, officiellement le 1er mars 1984, directement en CDI, ce qui était inespéré. Cependant, les conditions étaient surprenantes : j’étais censé consacrer les deux tiers de mon temps à la rédaction et un tiers à… la publicité ! Inutile de dire qu’avec mon non-sens du commerce, je me contentais de mes deux tiers de SMIC, ne démarchant les commerçants angériens qu’à l’occasion de la Fête des mères et de Noël.

Durant mes premières semaines de correspondance, la rubrique de Saint-Jean-d’Angély se faisait toute petite, reléguée en pied de la page de Saintes. Puis, à force de fournir de la copie quotidiennement, la pagination a évolué. Mes papiers occupaient la tête de la page suivante. À force d’étoffer la rubrique, la page a fini par prendre la têtière de Saint-Jean-d’Angély et l’a conservé jusqu’en 2020, au fil des multiples évolutions de format et de pagination de l’édition saintongeaise, alimentée par les nombreux journalistes et correspondants qui m’ont succédé.

En 1991, lorsque je fus muté à Jonzac, il n’était heureusement plus question de vendre de la publicité et je fus correspondant à temps plein.

Posts les plus consultés de ce blog

Au desk, journaliste sans écrire

14 934 journaux