Le jour où je n’ai rien eu à publier

MLRC 037876 MD - Incendie de l'Hôtel de ville

[28 juin 2013] Depuis le lancement du site d’information en ligne www.sudouest.fr, la rédaction fournit aussi bien le papier que le web. Le desk rochelais a également évolué en ce sens, dédiant un secrétaire de rédaction à la mise en ligne des sujets du département. En ce début d’été 2013, on y passe à tour de rôle. Le 28 juin, c’est mon tour.

Arrivant au travail à vélo, après la pause déjeuner, je vois une monstrueuse fumée qui s’élève soudain au-dessus du centre-ville. À peine le temps d’allumer mon poste de travail qu’une alerte de l’AFP est déjà tombée, annonçant un incendie à l’hôtel de ville de La Rochelle. Inutile que je la mette en ligne, des collègues bordelais qui étaient en poste durant ma pause l’ont immédiatement publiée sur notre site.

Les agences de presse s’affolent, les chaînes d’info en continu prennent le direct, toute l’actualité nationale se concentre sur l’incendie rochelais, tous les confrères rochelais et bordelais sont sur le coup. Grâce aux merveilles de la technologie, le moindre tweet, la moindre photo d’un internaute, la moindre vidéo sur Facebook est instantanément repérée par toutes les rédactions. Les appareils numériques de nos photographes transmettent en temps réel les prises de vue dans notre base de données iconographique. Dès que je tente de m’emparer du moindre élément, il vient d’être mis en ligne quelques secondes plus tôt par des collègues plus rapides.

Au début, c’est plutôt stimulant cette course contre la montre, même si je demeure persuadé que publier une info deux minutes plus tôt ou plus tard passe inaperçu de la quasi totalité des internautes. Mais tout me file entre les mains, il y a toujours un collègue plus rapide pour mettre en ligne avant moi. De guère lasse, un brin vexé, je croise les bras et je regarde le site s’enrichir constamment de nouvelles photos, réactions, vidéos, posts repiqués ici et là…

Ce 28 juin 2013, jour où j’aurais dû crouler sous le travail, je n’ai rien mis en ligne moi-même. Ce fut mon dernier jour au desk numérique, où j’ai refusé de retourner par la suite.

Posts les plus consultés de ce blog

Naissance d'une rubrique

Au desk, journaliste sans écrire

14 934 journaux