Comme un curé qui boit du thé

The Cure Live in Singapore 2- 1st August 2007

[Entre 1984 et 1991] Je le trouvais bien sympathique, ce moustachu à l’accent gascon qui exploitait le cinéma Éden à Saint-Jean-d’Angély. Passionné par son métier, il se désolait de voir chuter d’année en année la fréquentation des salles obscures, concurrencées par Canal Plus et les nouvelles chaînes de télévision. Au mépris de ses intérêts, il offrait généreusement des places gratuites à tous les gens qu’il connaissait en ville. Et il connaissait quasiment toute la ville !

Pour ramener du monde à l’Éden, notre homme misait aussi sur les nouveaux canaux de diffusion, notamment les retransmissions par satellite de concerts ou d’événements sportifs. Sur le grand écran, j’ai ainsi vu avec bonheur Simon et Garfunkel chanter dans Central Park.

Pas peu fier de programmer ainsi des groupes très modernes, il me téléphona un beau jour pour annoncer sa prochaine diffusion : “C’est un groupe anglais, on m’a dit qu’ils étaient très très bien. Moi, je ne connais pas trop les chanteurs d’aujourd’hui, mais il parait que ça va plaire aux jeunes. Par contre, ils ont un drôle de nom. Vous avez de quoi écrire ? Alors, ils s’appellent “Thé”, comme la boisson des Anglais vous voyez, et “Curé”, comme un prêtre. Il parait qu’ils sont formidables… Mais vous avouerez que c'est un drôle de nom, Thé Curé !”

Posts les plus consultés de ce blog

Naissance d'une rubrique

Au desk, journaliste sans écrire

14 934 journaux