mardi 31 mars 2020

Carnets de 1915

Mon arrière-grand-père, Marcellin Fournier, a près de 44 ans lorsque, en mars 1915, il est appelé à rejoindre les rangs de l'armée française, en guerre contre l'Allemagne.

Il laisse sa femme, ses deux enfants et son métier de veloutier à La Séauve-sur-Semène, son village de la Haute-Loire, pour entrer dans le 103e Régiment d'infanterie territorial, envoyé renforcer le camp retranché de Paris.

Dès son départ, il entreprend de relater ses impressions et son parcours dans deux petits carnets manuscrits que j'ai retranscrits et mis en page.

De mars à août 1915, on suit son incorporation, ses missions de coursier cycliste pour sa compagnie, ses retrouvailles avec d'autres soldats venus du Velay, le quotidien d'un Poilu qui a eu la chance de ne pas devoir combattre en première ligne.

On partage aussi ses peines au décès de sa mère puis d'une cousine.

Dans sa roue, on suit ses promenades touristiques, son enthousiasme à visiter la chocolaterie Menier, les grands magasins de Paris, les Invalides, la campagne autour de la Marne, la ville de Rouen, etc.

Marcellin Fournier a été démobilisé à la fin de la guerre, en 1918, et a vécu jusqu'à l'âge de 86 ans.

Format livre de poche, 153 pages
Version papier : ISBN 978-2-919731-02-2
Version Epub : ISBN 978-2-919731-05-3
Cliquez ici pour commander en ligne

jeudi 26 mars 2020

Les jolis jeux d'antan : mytho-mitaines

Neo2k2 / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)
Mytho-mitaines

Jeu de société apparu vers la fin du Moyen-Âge, où les joueurs, assis en cercle, doivent raconter à tour de rôle le plus gros mensonge possible tout en gardant leur sérieux.

Le maître du jeu, généralement le seigneur de la contrée ou son vassal direct, désigne à la fin du tour celui qui s'est montré le moins crédible ; le bourreau lui coupe alors un doigt.

La partie se termine quand l'un des joueurs n'a plus de doigts.