Articles

Washington : le Capitole et la Maison Blanche incendiés... en 1814 !

Image
La prise de Washington par les Britanniques, en 1814 La dernière folie de Donald Trump et d'une poignée de ses supporters marquera l'histoire américaine. L'envahissement du Congrès, ce 6 janvier 2021 pour tenter d'empêcher la validation des résultats de l'élection présidentielle, n'est que la seconde atteinte au Capitole. Pour retrouver une attaque majeure contre le siège du pouvoir américain, il faut remonter au 24 août 1814. La situation n'est pas comparable puisque le pays est alors le théâtre de la seconde guerre d'indépendance, opposant les jeunes États-Unis d'Amérique au Royaume-Uni. Ce jour-là, entre 5.000 et 15.000 de soldats anglais marchent sur Washington, font sauter le Capitole dont la construction s'est achevée deux ans plus tôt, incendient le palais du président (la Maison Blanche), et détruisent "tous les établissements de la marine". La transmission des nouvelles se limite alors aux transports terrestres et maritimes, si

Dehors

Image
C'est le jour J ! Je n'ai pas dormi de la nuit. Depuis que le juge d'application des peines m'a annoncé ma libération, je ne cesse d'imaginer quel monde nouveau je vais découvrir dehors, après toutes ces années à tourner en rond entre les murs de la maison d’arrêt. Les gardiens rigolent en me conduisant vers la sortie. Bizarre, car on ne s’appréciait guère mutuellement.  Quand la porte de la prison claque derrière moi, je découvre une rue vide, silencieuse, comme morte. Sur le rideau baissé du Café des Sports, je lis l’affichette du journal local : “Le confinement débute aujourd’hui”. [Contrainte d'écriture : texte de moins de 600 signes, espaces et titre inclus]

Tautogramme tutoriel

Image
Ton tautogramme te tient tête.  Toujours tu termines tes textes tendu, tant tu t'entêtes.  Tais-toi, teste ton talent, tu trouveras !

Le mot de la fin

Image
Ce 3 janvier 2021, "Sud Ouest Dimanche" édition Charente/Charente-Maritime publie mon dernier texte de la série des " Faits divers en Charente-Inférieure ", écrite avant mon départ de la rédaction. Cette fois, je comprends que le lien est rompu. Je sens un petit pincement au cœur que je n'imaginais pas. Par bonheur, j'ai pris soin d'ouvrir une perspective sur mes futures activités scripturales en signant un dernier clin d'œil : le dernier mot de la dernière phrase de mon dernier papier est évidemment le mot "fin" !

Foie gras et gras foie

Image
Pourquoi parle-t-on de foie gras de canard fermier poêlé et non de foie gras de canard poêlé fermier ni de foie gras fermier de canard poêlé ni de foie gras fermier poêlé de canard ni de foie gras poêlé de canard fermier ni de foie gras poêlé fermier de canard ni de foie de canard gras fermier poêlé ni de foie de canard gras poêlé fermier ni de foie de canard fermier gras poêlé ni de foie de canard fermier poêlé gras ni de foie de canard poêlé gras fermier ni de foie de canard poêlé fermier gras ni de foie fermier gras de canard poêlé ni de foie fermier gras poêlé de canard ni de foie fermier de canard gras poêlé ni de foie fermier de canard poêlé gras ni de foie fermier poêlé gras de canard ni de foie fermier poêlé de canard gras ni de foie poêlé gras de canard fermier ni de foie poêlé gras fermier de canard ni de foie poêlé de canard gras fermier ni de foie poêlé de canard fermier gras ni de foie poêlé fermier gras de canard ni de foie poêlé fermier de canard gras ?

Le bonnannéemomètre (selon la recette du sardinosaure)

Image
Le bonnannéemomètre Devint zinzin Quand vint l'an vingt Cassé, peut-être Seul un virus Eut la santé Restau, bistrot, ciné Furent mortibus Faut bidouiller Pour réparer Ce drôle d'engin Qu'il déconne pas Encore une fois En vingt et un

Le jour où je n’ai rien eu à publier

Image
[28 juin 2013] Depuis le lancement du site d’information en ligne www.sudouest.fr , la rédaction fournit aussi bien le papier que le web. Le desk rochelais a également évolué en ce sens, dédiant un secrétaire de rédaction à la mise en ligne des sujets du département. En ce début d’été 2013, on y passe à tour de rôle. Le 28 juin, c’est mon tour. Arrivant au travail à vélo, après la pause déjeuner, je vois une monstrueuse fumée qui s’élève soudain au-dessus du centre-ville. À peine le temps d’allumer mon poste de travail qu’une alerte de l’AFP est déjà tombée, annonçant un incendie à l’hôtel de ville de La Rochelle. Inutile que je la mette en ligne, des collègues bordelais qui étaient en poste durant ma pause l’ont immédiatement publiée sur notre site. Les agences de presse s’affolent, les chaînes d’info en continu prennent le direct, toute l’actualité nationale se concentre sur l’incendie rochelais, tous les confrères rochelais et bordelais sont sur le coup. Grâce aux merveilles de la t